Linkedin
Welcome
Customer Feedback
Hubbell Canada
     Resources
Lighting ProductsLighting Products
Product of the Month
Products
ResourcesResources
Cdn. Spec Sheets
Contact Lighting
Clearance Corner
Electrical Systems

Hubbell Lighting Links

Les emplacements dangereux et la nouvelle classification : impacte sur l'clairage

Par Christine Couture, ing.
Directrice des comptes nationaux
Hubbell Canada - Division de l'clairage

Les modifications la section 18 du Code canadien lectrique 1998 impliquent un changement dans la faon de dterminer les emplacements dangereux. La nouvelle classification des emplacements dangereux touche, pour l'instant, seulement les secteurs atmosphre gazeux explosif c'est--dire les secteurs classifis Classe I

Traditionnellement au Canada, la classification des emplacements dangereux se fait en distinguant la prsence de gaz explosif (Classe I), de poussires combustibles ou lectriquement conductrices (Classe II) et de fibres inflammable (Classe III). Chacune de trois classes se subdivise en Division 1 ou Division 2 et en Groupe A, B, C, D, E, F, G selon les produits en prsence dans l'air.

La nouvelle classification s'harmonise d'avantage avec les normes internationales IEC (International Electrotechnical Commission) qui classifie les espacements dangereux atmosphre gazeux explosif en Classe I et Zone 0, Zone 1 ou Zone 2.

Pour classifier un emplacement dangereux, on quantifie le nombre d'heure pendant lesquels il y aura prsence de chaleur, de gaz explosif et d'oxygne en concentration suffisante pour qu'une raction de combustion instantane ait lieu. Lorsque la prsence du risque d'explosion est infrieure 10 heures par anne, avec la mthode des divisions on classait le secteur : Classe I, Division 2. Avec la nouvelle classification on classifie l'application de Classe I, Zone 2. Pour une prsence de plus de 10 heures par anne, on classait l'application de Classe I, Division 1. Pour sa part, la nouvelle classification ajoute une plage de prsence du produit gazeux explosif se situant entre 10 et 1000 heures par anne pour dfinir la Zone 1. Tout temps de prsence suprieur 1000 heures par anne est dfini comme tant la Zone 0.

Le changement de classification des emplacements dangereux stipul au code lectrique s'applique pour toutes les nouvelles constructions alors qu'il est possible de conserver l'ancienne mthode de classification pour les emplacements existants. La rnovation, l'ajout, l'entretien et la rparation d'emplacement existant ne sont pas assujettis la nouvelle classification.

La modification de la classification des emplacements dangereux ayant le plus d'impact est l'introduction de la Zone 0 car la seule mthode de protection accepte dans une Zone 0 est la protection par la scurit intrinsque. Ainsi, l'utilisation d'appareil d'clairage est difficilement ralisable dans un emplacement classifi Classe I, Zone 0.

Lors de la conception d'un systme d'clairage pour les emplacements dangereux il faut tenir compte de la classification du risque de faon utiliser le luminaire correspondant l'application. Ainsi dans un emplacement comportant un risque de prsence de butane de plus de 500 heures par anne, la mthode de classification prcdente aurait classifi l'emplacement de Classe I, Division 1, Groupe D en raison de la catgorie de gaz en prsence. Selon la classification CCE 1998, l'emplacement devient Classe I, Zone 1, Groupe IIA.

Une autre donne importante prendre en considration dans le choix du luminaire utiliser est la temprature d'ignition du gaz en prsence. Il est essentiel que la temprature d'ignition ne soit pas atteinte si on veut viter les risques d'explosion. Les manufacturiers de luminaires classifis indiquent sur la plaque de nomenclature de l'appareil d'clairage, le code de temprature du luminaire. Le code de temprature du luminaire correspond la temprature de surface le plus lev sur le luminaire. La plupart du temps, la temprature la plus leve se retrouve au niveau de la lampe.

titre d'exemple, la temprature d'ignition du butane est 287oC. Il faut donc utiliser un luminaire ayant un code de temprature infrieur 287oC, ce qui correspond un code de temprature de T2A. Il devient important de vrifier la classification du luminaire et son code de temprature, qui varie selon l'intensit de la source lumineuse slectionne. Par exemple, le code de temprature d'un luminaire de 70W HPS de Classe I, Zone 2 est T3A (180oC). Le code de temprature du mme luminaire utilis avec une lampe de 250W HPS passe au niveau de temprature T2A (280oC ). Il devient donc intressant de slectionner des luminaires ayant un code de temprature le plus bas possible de faon ne pas tre limiter dans le choix de l'intensit de la source lumineuse utiliser.

En conclusion, le choix des luminaires tre utilis dans un emplacement dangereux doit tenir compte de la classification de l'emplacement et surtout de la temprature d'ignition des gaz en prsence.

(article initialement paru dans la revue lectricit Qubec, mai 2001, volume 48, no5)

Christine Couture, ing.
Directrice des comptes nationaux
Hubbell Canada - Division de l'clairage

Tableau des codes de temprature:

Code de temprature Temprature maximale de surface
Code de temprature
T1
T2
T2A
T2B
T2C
T2D
T3
T3A
T3B
T3C
T4
T4A
T5
T6
Temprature maximale de surface
450°C
300°C
280°C
260°C
230°C
215°C
200°C
180°C
165°C
160°C
135°C
120°C
100°C
85°C

Tableau comparatif entre le systme de division et le nouveau systme de zone pour la Classe I.
Class I

Atmosphre gazeux explosif
Systme de division

Division 1



Division 2
Nouveau systme de zone CCE 1998
Zone 0

Zone 1

Zone 2
Notes:

Prsence du risque pendant plus 1000 heures par anne
Prsence du risque entre 100 et 1000 heures par anne
Prsence du risque infrieure 100 heures par anne

Exemple des codes de temprature des luminaires de la srie KH selon le niveau de classification:
Lighting    Lighting
Hubbell Canada | Manufacturer of Lighting, Wiring & Electrical Products